Le vagabond des étoiles, de Jack London

Le_Vagabond_des_etoiles

Après ma lecture enthousiasmante de Martin Eden – chef-d’œuvre – que je vous conseille de dévorer toutes affaires cessantes, j’avais évidemment envie d’explorer un peu plus l’œuvre de ce grand écrivain.

Chose faite avec ce livre, choisi au hasard parmi les nombreux ouvrages écrits par London. Le vagabond des étoiles est très éloigné de Martin Eden. Il compte l’histoire de Darrel Standing, professeur de biologie condamné à mort. Le récit de sa vie en prison est celui d’effroyables tortures commises par les autorités pénitencières, qui le laissent exsangue et meurtri au plus haut point.

Mais ces actes inhumains vont lui permettre de découvrir qu’au-delà du corps et de ses souffrances, l’esprit – l’âme peut-être – est immortel. En effet, pour échapper à son quotidien de torture, Darrel pratique l’hypnose et évade en pensée. Il n’est plus seulement lui, ce prisonnier bientôt condamné à la pendaison, mais une foule d’autres personnes qu’il a été auparavant dans ses vies antérieures (On est dans le fantastique !).

Barbare nordique enrôlé par les romains en Judée du temps de Jésus et Ponce Pilate, naufragé d’un bateau perdu sur une île déserte, enfant d’une caravane de pionniers massacrée par les indiens dans le Far West, bourgeois parisien sous Louis XII au cœur de complots et de duels et même homme des cavernes à l’aube de l’humanité…

C’est donc à une multitude de récits que ce roman nous invite, comme s’il s’agissait de nouvelles tissées autour du fil rouge de l’homme en prison pratiquant la métempsychose pour s’extraire de ses souffrances.

Le style y est encore une fois admirable. Jack London sait écrire simplement et parfois laisser sa plume s’emporter pour monter vers quelques sommets littéraires. Les pages sur l’aube de l’humanité et la naissance de cette âme sont dans ce sens sublimes et on y trouve notamment un des plus beaux passages que j’ai pu lire sur les femmes.

Le récit est parfois un peu touffu, toujours violent. Mais quel conteur ! Le Vagabond des étoiles est autant un réquisitoire sans appel sur les prisons et sur la cruauté des hommes, qu’une ode à la liberté et une invitation exceptionnelle au voyage à travers les âges et les pays.

Même s’il n’atteint pas l’incroyable puissance émotionnelle de Martin Eden, ce livre reste une passionnante et assez fascinante machine à histoires qui m’oblige à me demander comment j’ai pu passer à côté d’un auteur pareil durant toutes ces années.  Promis dans une autre vie, je commencerai plus tôt !

 

Tom la Patate

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Metaphysique |
Bouquinsprlefun |
Famillerecompose |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans ma tête...
| outlander
| C'est écrit ... Par D...