Le tour du monde en quatre-vingt jours, de Jules Verne

cremille-verne-tourmonde1989

A titre anecdotique, le vrai tour du monde en quatre-vingt jours a eu lieu deux ans auparavant, en 1870, grâce à la Révolution industrielle qui apporte chemins de fer et machine à vapeur…

 

Comme je suis heureuse d’avoir enfin lu ce livre que j’ai a-do-ré et qui sûrement fera partie de mes favoris 2016, à moins bien sûr que je continue mes heureuses trouvailles !

 

Avant d’en faire la critique élogieuse, je n’ai pas « lu » ce livre, mais « écouté », toujours via l’appli Audible, que je vous recommande chaleureusement. Et même si Audible ne me donne pas de sou pour cette publicité gratuite, je précise que le concept est génial. Pour 9 euros par mois, vous pouvez choisir n’importe quel livre en audio. J’aime particulièrement lire un livre en papier chez moi et écouter une histoire dans les transports pour aller bosser, par exemple. Du coup, je suis sur deux ouvrages en même temps, mais comme ils ne font pas appel aux mêmes sens, je ne m’embrouille pas du tout. Enfin, l’avantage concurrentiel d’Audible est leurs incroyables comédiens qui se démènent comme des dingues pour lire l’histoire avec autant de passion que s’ils défendaient la chair de leur chair. Félicitations donc à Bernard Petit pour cette lecture de Jules Verne qui m’a fait sourire, rire, sursauter, seule dans le métro…

 

Bref, le tour du monde en quatre-vingt jours est un roman d’aventure se passant en 1872 à Londres. Un gentleman anglais, Phileas Fogg, flegmatique, riche, et très conventionnel, passe ses journées à jouer aux cartes (au Whist pour être précise) dans un club de gentlemen appelé le « Reform Club ».

Au sein de son club, Phileas Fogg s’entretient avec d’autres hommes de la Haute, et discute notamment du progrès scientifique, cher à Jules Verne. Lors d’une conversation, ces messieurs s’attardent particulièrement sur un article paru dans la presse : il serait possible de faire le tour du monde 80 jours, selon l’itinéraire suivant :

 

 

Bien entendu, les commentaires vont bon train, et la plupart arguent que cela est peut-être possible scientifiquement, mais certainement pas véritablement. En effet, la vie étant rempli d’imprévus (retards, accidents, panne de matériel, maladie, voleurs etc.), il est peu probable que qui ce soit parvienne à un tel exploit.

 

Phileas Fogg, lui, pense le contraire. Il n’y a pas d’imprévus, il n’y a que des choses qui s’arrangent. Homme d’honneur, il entend défendre son point de vue par la preuve. C’est ainsi qu’il s’engage devant les membres du Réform club à quitter Londres le jour même (nous sommes alors le 2 octobre 1872 à 20h45) pour y revenir dans pile 80 jours, soit le 21 décembre 1872.

 

L’aventure commence, et Phileas, bien que calme et parfaitement débrouillard, ne part pas seul. Il emmène avec lui son valet, un français surnommé Passepartout, d’une débrouillardise et d’une fidélité hors norme !

 

Je ne peux évidemment rien vous raconter des aventures palpitantes qu’ils vont vivre, ni vous dire si le gentleman Fogg va honorer son pari de 20 000 livres. Mais je peux vous assurer que ce livre vous dépaysera ! Tout comme le duo aventurier, vous vivrez en tremblant les heures de bateau, les traversées de routes indiennes et japonaises, et serez amusés des diverses rencontres qui ne laisseront indemnes  ni Mr Fogg ni Passepartout.

 

Au-delà de l’aventure à proprement parler, Jules Verne a un humour incroyable, et le sens de la réparti à bon escient. Combien de fois ai-je ri à l’écoute de certains passages en apparence simples mais ironiquement très drôles ! On reconnaît dans Phileas Fogg cet humour so british, très pince-sans-rire, genre « je dis ça je dis rien mais je le dis quand même ».

 

A mon sens donc, ce livre est un incontournable des romans d’aventure, et je ne peux que vous le conseiller très vigoureusement. C’est un roman plein de surprises et d’humour qui fait du bien et qui reste surtout incroyablement moderne.

 

Jo la Frite

 

 

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Metaphysique |
Bouquinsprlefun |
Famillerecompose |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans ma tête...
| outlander
| C'est écrit ... Par D...