Les vies de Jack London, de Michel Viotte

Les-vies-de-Jack-London

Le 26 novembre 1896, à l’âge de quarante ans, s’éteignait Jack London, sorte d’ogre de la littérature et de la vie, bourlingueur invétéré, militant socialiste, écrivain prolifique…. Pour le centenaire de sa mort, deux beaux livres sont parus sur l’écrivain le plus célèbre et le connu de son temps.

Jojo Lafrite m’a fait le très grand plaisir de m’offrir l’un d’eux : . Un documentaire sur l’homme réalisé en parallèle au livre sera également diffusé sur Arte le 3 décembre prochain pour retracer l’itinéraire de cet homme monstre, cet homme monde qui aura dévoré la vie sans ménagement, avec un appétit jamais rassasié.

“ J’aimerais mieux être une météore superbe, et que chacun de mes atomes brillent d’un magnifique éclat, plutôt qu’une planète endormie. La fonction propre de l’homme est de vivre et non d’exister. je ne perdrai pas mes jours à essayer de prolonger ma vie. Je veux bruler tout mon temps.’’ écrivit-il.

Le titre de l’ouvrage est ainsi extrêmement bien choisi car bien que mort à quarante ans seulement, Jack London aura eu mille vies, aura voyagé à travers toute la planète, aura écrit plus de cinquante livres, d’innombrables nouvelles et articles, aura été chercheur d’or dans le Klondike, reporter de guerre en Corée, au Mexique, aura été matelot sur un bateau partant à la chasse aux phoques, ouvrier à la chaîne, pilleur d’huîtres, explorateur des mers du sud,  agitateur politique, fermier et propriétaire terrien, reporter engagé….

On découvre ainsi à travers ce livre la richesse et la diversité d’une vie à mille à l’heure et aux quatre coin du globe, d’un homme épris de voyages et de découvertes, d’un autodidacte génial, ayant quitté l’école à 14 ans et qui aura réussi à s’extraire de la misère de sa condition pour devenir le plus grand écrivain de son époque et un aventurier inépuisable.

On découvre également à quel point son œuvre s’est nourrie de son expérience unique et comment sa vie de voyages et d’aventures lui donna la matière à écrire ces 1000 mots journaliers, auxquels il s’astreignait où qu’il fut, quoi qu’il fusse.

Pour retracer ce parcours de vie unique, le livre suit de manière chronologique la vie mouvementée de l’auteur et est richement illustré de photographies de l’époque mais surtout des multiples clichés pris par l’écrivain et sa femme tout au long de leur vie à 100 à l’heure.

Tous les écrivains n’ont pas une vie à la hauteur de leur œuvre, Jack London si. Un livre passionnant donc sur un homme passionnant.

 

Tom la Patate

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Metaphysique |
Bouquinsprlefun |
Famillerecompose |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans ma tête...
| outlander
| C'est écrit ... Par D...